Causes

Anatomie du cerveau

Le cerveau humain est divisé en deux moitiés, appelées hémisphères.

Chez la majorité des gens, les zones du langage sont situées dans l’hémisphère gauche. Dans quelques cas, notamment chez une minorité de gauchers, ces zones sont situées dans l’hémisphère droit ou distribuées de manière bilatérale. On peut donc dire que le langage est traité chez la plupart des gens dans l’hémisphère gauche.

L’hémisphère gauche est responsable de la motricité de l’hémicorps droit, alors que l’hémisphère droit contrôle la motricité de l’hémicorps gauche, les faisceaux des nerfs sensitivo-moteurs étant croisés. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes aphasiques souffrent aussi d’une paralysie de la main droite ou de tout l’hémicorps droit suite à une lésion de l’hémisphère gauche.

Les causes principales d’une aphasie

L’attaque cérébrale ou AVC (accident vasculaire cérébral) est la cause organique principale pouvant créer une aphasie. Il s’agit d’une lésion cérébrale due à un dysfonctionnement sanguin dans le cerveau.

Un traumatisme crânien cérébral (TCC) sur accident
peut engendrer des troubles du langage si les zones du langage sont touchées lors d’un choc violent à la tête.

Les tumeurs cérébrales peuvent se développer à différents endroits du cerveau et ainsi créer des troubles du langage.

Des inflammations cérébrales (ex. méningite)
peuvent également engendrer des troubles du langage, selon les régions touchées par le processus inflammatoire.

La dégénérescence cérébrale
peut causer une aphasie progressive primaire. Ce terme regroupe diverses formes de troubles du langage que l’on observe lors de processus neurodégénératifs touchant particulièrement l’hémisphère gauche. Il s’agit d’une perte progressive des capacités langagières chez les personnes âgées.